#FCNLOSC « Nantes n'y arrive pas »

Une semaine après son succès à Marseille le Fc Nantes avait l’occasion de recoller à la première partie du classement face à un adversaire direct, une opportunité un nouvelle fois loupée puisque les Nantais se sont inclinés logiquement 1-0 face à une équipe lilloise solide et se retrouve à neuf points de leurs adversaires du jour. 
 
Dès les premières minutes les joueurs de Christophe Galtier imposent un pressing haut et étouffent les canaris. A la 7ème minute le virevoltant Jonathan Ikoné donne le tournis à Nicolas Pallois et Charles Traoré mais écrase trop sa frappe. Deux minutes plus tard Alban Lafont auteur d’une sortie plus qu’hasardeuse frôle l’expulsion signe d’une fébrilité de l’arrière garde nantaise. Mehdi Abeid (13e) et Imra Louza (20e) s’essayent de loin mais c’est trop peu pour inquiéter Mike Maignan. Nantes souffre et doit se reposer sur Alban Lafont qui par deux fois sauve les siens, il intervient tout d’abord parfaitement dans les pieds de Loïc Rémy (22e). Ensuite sur un corner de Renato Sanchez il repousse la tentative du plat du pied de José Fonte qui prenait le chemin de la lucarne (25e). Le match semble s’équilibrer après la demie heure et les nantais respirent un peu mais peine à s’approcher du but adverse, Ludovic Blas essaye lui aussi d’inquiéter le portier lillois en vain (36e). Un dernier frisson parcourt les travées de la Beaujoire lorsque Renato Sanchez remonte le terrain mais est stoppé par un subtil tacle glissé d’Andreï Girotto (44e). A la mi-temps le Fc Nantes souffre plie mais ne rompt pas… 0-0 un moindre mal dirons-nous !!
 
Au coup de sifflet de la seconde période les hommes de Christian Gourcuff semblent avoir de meilleurs intentions dans le jeu et jouent plus haut sans pour autant se montrer dangereux, en jouant plus haut ils offrent surtout plus d’espaces aux lillois qui, en contre, tombent une nouvelle fois sur l’intraitable Alban Lafont qui écœure Jonathan Bamba qui pensait bien ouvrir le score d’une frappe à bout portant (53e). On arrive à cette fatidique 57ème minute où sur un énième corner Benjamin André ouvre le score d’une tête imparable au premier poteau… ce qui devait arriver arriva !  On se dit alors qu’il fallait peut-être ça pour réveiller des nantais bien pâles dans ce match, bien que combatifs les nantais sont beaucoup trop brouillon pour mettre à mal la défense nordiste et c’est même Loïc Rémy qui manque de creuser l’écart, ne trouvant pas le cadre sans doute surpris par la bonne sortie une nouvelle fois de l’ancien toulousain. Christian Gourcuff essaye bien d’impulser un nouveau souffle à son équipe en faisant rentrer Kalifa Coulibaly ou encore Christian Benavente qui n’auront guère apporté c’est le moins que l’on puisse dire. Il faudra attendre la 87ème minute pour voir la meilleure occasion nantaise par Nicolas Pallois qui dévie un corner de Simon Moses de peu à côté. On en restera là, à la Beaujoire Nantes n’y arrive décidément pas ou plus.
 
Les Canaris n’ont pas réussi à élever leur niveau de jeu sans doute dû à un déchet technique trop élevé face à une équipe de ce calibre. Ils laissent donc le peloton européen s’échapper sans doute pour la dernière fois de la saison même si il reste encore beaucoup de matchs à jouer. La fin de saison s’annonce bien longue pour nous supporters nantais…
 
But : Benjamin André (57e)
 
Affluence : 20704 spectateurs
 
Julien Moisdon.